03 mai
Le départ du Giro, vivement !

Le départ du Giro, vivement !

Arrivé mardi soir en Israël, je vous raconte mon approche du 101e Giro à quelques heures maintenant du grand départ !

 

 

Ca y est, je suis arrivé en Israël pour le départ du Tour d’Italie, qui sera donné vendredi de Jérusalem. Mes coéquipiers et moi-même avons rejoint notre hôtel tard dans la soirée après une journée marathon : c’est la première fois qu’un grand tour part d’aussi loin et le trajet était donc forcément plus compliqué, avec des formalités administratives et un vol moyen courrier qui prend du temps. Et ce mercredi, nous avons dû nous satisfaire au contrôle médical obligatoire dès le petit matin. Ca fait une courte nuit mais ça fait partie du jeu et c’est pareil pour tout le monde !

 

Le fait est surtout que nous sommes impatients d’en découdre. Quand l’on est focalisé sur un objectif, on veut rentrer dans le vif du sujet le plus rapidement possible. Arriver sur place ne fait que renforcer cette sensation. D’autant qu’il ne va pas y avoir la place pour un temps d’adaptation. Contre-la-montre vendredi, deux étapes en ligne samedi, dans des conditions météo auxquelles nous avons pu goûter très vite : c’est aride, c’est sec, et il y a beaucoup de vent. On étouffe un peu et il y aura assurément de la tension dans le peloton samedi et dimanche.

 

Mais tout ceci est normal et inhérent à un départ de grand tour. Je sais à quoi m’attendre et je peux vous dire que c’est le cas de tous mes coéquipiers, qui en ont vu d’autres. Nous sommes 8 coureurs d’expérience, avec en moyenne plus de dix participations à des grands tours chacun. Nous sommes concentrés sur le rendez-vous qui nous a été fixé, chose qui se fait assez naturellement quand l’on a un objectif de classement général autour d’un leader comme Thibaut Pinot. C’est notre fil rouge et ça aide à rentrer dans le match.

 

Cette ligne directrice est vraiment essentielle pour tenir le choc sur trois semaines. Nous savons que nous n’allons pas nous ennuyer, nous savons aussi que nous allons prendre beaucoup de plaisir. Les rôles sont clairs, le groupe est bien constitué. Nous avons couru beaucoup de courses ensemble, nous avons vécu un Giro déjà en 2017, nous étions encore ensemble en avril lors d’un stage en Sicile. Personne n’arrive ici dans l’inconnu, tout le monde sait à quoi s’attendre. On sait que ce ne sera pas rose tous les jours, on sait qu’il y a des moments délicats à passer et qu’il faut savoir les gérer. Thibaut n’est plus un jeune coureur, il est à classer parmi les éléments d’expérience au même titre que nous tous. Est-ce que ce sera le Giro de la maturité ? On le saura dans trois semaines !

Commentaires  

#1 Diesel_84 03-05-2018 07:26
Allez Jeremy !!!!! Allez la FDL !!!!

Après mes opérations c'est aujourd'hui le 1er jour que je monte sur un vélo. Enfin !!!!!
Citer
#2 Sam 04-05-2018 15:16
Bon courage pour ce Giro !

En espérant vous voir opportunistes et offensifs ! Pourquoi pas en créant un petit coup de bordure dès le début !

Faites nous rêver !
Citer
#3 Carl 10-05-2018 21:26
J'adore l'optimisme et la sérénité de ta présentation sur cette course (un + pour les petites allusions). Il dégage une force qui nous donne plein d'espoirs.
Allez les gars, gooo la team !!
Citer
#4 Xavier 11-05-2018 21:36
C'est bien lancé! Andiamo!
Et l'étape de dimanche avec les 5 derniers km du Gran Sasso, cela a l'air d'être fait pour Thibaut? Suivre Domenico Pozzovivo qui est du coin et a prévu les passages ventés .. !
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

-----