18 mai
Stage dans les Alpes #2

Stage dans les Alpes #2

Vous avez apprécié mon premier compte-rendu de stage en montagne, c'est donc avec encore plus de plaisir que je vous présente le second : d'autres coureurs de l'équipe nous ont rejoint pour poursuivre ce gros bloc de travail primordial pour la suite de la saison. Je vous dévoile la chronologie précise des évènements, des photos et de la vidéo !
 

Lundi 13 mai

 

7h30 : Réveil puis petit-déjeuner avec Thibaut Pinot, l'occasion de parler du titre de champion de France de Ligue 1 du Paris Saint-Germain, son club favori, mais aussi de l'étape du Tour de Californie. Une journée light se profile pour nous.

 

9h00 : Petit tour de l'actualité en Touraine sur le web, rédaction du compte-rendu de la première partie de stage pour mon site internet.

 

11h00 : Sortie à vélo avec Thibaut Pinot et Alexandre Geniez, à une allure "promenade". Une heure durant laquelle on a profité du paysage, sans trop forcer sur les pédales. C'était surtout histoire de dérouler, sans trop de tension musculaire. Il ne faut pas trop en faire car sinon, on refatigue l'organisme. Il est avant tout important de récupérer pour la deuxième partie de stage.

 

12h30 : Repas

 

14h00 : Interview sur les hauteurs de Saint-Jean de Maurienne avec une équipe de tournage de Canal + qui prépare un "Intérieur Sport" sur Thibaut Pinot.

 

15h30 : Atelier de vérification du calibrage des capteurs de puissance avec les entraîneurs Frédéric Grappe et Julien Pinot. C'est un préalable important pour que les données et leur analyse soit juste. Vous avez des images de cette manipulation au début de cette vidéo qu'avait réalisé notre sponsor en début d'année dernière :

 


 

 

16h00 : En stage, un cycliste est un sportif vagabond. Petit tour au supermarché local pour l'achat d'un gel douche, d'un dentifrice, d'un rasoir... Ca fait surtout du bien de faire un petit tour en dehors de l'hôtel. D'autant que cette virée se fait de façon totalement incognito : personne ne nous reconnait !

 

17h00 : Massage et lecture du journal L'Equipe. Un tout petit peu de place pour le cyclisme sur la une pour parler des difficultés de Bradley Wiggins sur le Tour d'Italie. A la fin du massage, je me dis que cette journée tranquille est quand même passée super vite. Et j'apprends surtout que la météo va vite se dégrader...

 

20h00 : Dîner

 

23h00 : Au lit

 

Mardi 14 mai 

 

 

 

7h30 : Réveil puis départ pour Chambéry afin de retrouver le reste de l'équipe, arrivée la veille. Certains viennent du Tour de Picardie. Le seul front de course de l'équipe actuellement se trouve au Tour d'Italie.

 

8h30 : Petit-déjeuner avec les collègues qui nous ont rejoint pour la deuxième partie de ce stage. C'est l'occasion de prendre des nouvelles de tout le monde, car contrairement à ce que l'on pourrait croire, il y a des coureurs dans une équipe qui ne se voient pas souvent, voire même jamais. On parle de ce qui s'est passé depuis nos dernières entrevues, le groupe se recréé. On fait le debrief de nos coupures, et on explique aussi comment se sont passées les sorties et reconnaissances du début de stage.

 

10h00 : C'est parti pour une nouvelle grosse journée de montagne. Le soleil est là et il faut en profiter car le mauvais temps va bientôt venir gâcher la fête. Au programme : le final de l'étape du Tour de France qui finira au Semnoz, avec juste avant le Revard. Près de 200 kilomètres de vélo, sept heures de selle. Ces deux cols sont très difficiles et je suis certain que le classement général du Tour pourra encore vaciller sur cette étape. Ce sera une courte distance et ce sera donc explosif. Le Semnoz, c'est vraiment très dur au pied. Après, c'est plus régulier, sur une belle chaussée. J'avais déjà monté ce col quand j'étais venu dans la région d'Annecy pour un projet d'étude dans une entreprise locale. Dans la descente du Semnoz, on a croisé un rollerman qui fait la descente à pleine vitesse : impressionnant ! Après les ascensions, retour sur Saint-Jean-de-Maurienne par le Grand Cucheron, d'où les sept heures d'effort. 

 

Le fichier Strava du jour :

 

 

Vidéo sur les hauteurs du Lac du Bourget :

 

 
 
Vidéo de la descente du Mont Revard :
 
 

 

Vidéo de la descente du Semnoz, caméra sur fourche ! 

 

 

17h00 : A la douche ! Récompense bien méritée après une longue journée. Puis petite collation avant de se reposer un peu et d'aller au massage. Le sponsor Btwin nous rend visite en cette fin de journée. Ils ont ramené leurs vélos pour profiter également de la montagne : sympa !

 

18h00 : Shooting photo presse pour le sponsor.

 

19h00 : Massage, repas, puis retour en chambre où je cohabite désormais avec Arthur Vichot. On discute météo pour les prochains jours !

 

Mercredi 15 mai

 

8h00 : Debout !

 

9h30 : C'est parti pour, en principe, cinq heures de vélo. En principe parce que la pluie menace. On ne s'éloigne pas trop de Saint-Jean de Maurienne, du coup. D'abord, on monte le Col de Chaussy, puis le Col de la Madeleine, qui sera sur le parcours de l'étape du Bourg-d'Oisans sur le Tour de France. Mais demi-tour peu avant le sommet, comme prévu, car on ne peut pas basculer à cette de la neige. On se dirige alors vers le Col du Mollard avant de finir par La Toussuire. En tout, 5h40 sur le vélo, et miracle, on échappe à la pluie ! Mais on est de toute façon paré à ce genre d'éventualités : l'avantage de rouler en montagne dans le contexte d'un stage d'équipe, c'est que l'on a toujours la voiture qui nous suit. C'est un gros plus car on peut se faire ravitailler en solide et liquide quand on le veut, on a aussi à disposition des vêtements chauds, et même l'imperméable le cas échéant. Lequel aurait donc été inutile ce jour !

 

Le fichier Strava du jour :
 
 

 

16h00 : Collation de retour à l'hôtel, puis réunion avec Btwin qui évoque avec nous des évolutions sur le textile de l'équipe, présente des prototypes. 

 

18h00 : Massage juste avant de filer à l'hôtel de ville de Saint-Jean-de-Maurienne pour une séance de dédicaces. L'équipe FDJ possède un partenariat avec cette ville depuis trois ans pour le stage de mai, il est donc normal d'honorer cet engagement vis-à-vis de nos hôtes. La municipalité avait installé des home trainers avec un écran géant qui faisait défiler une montée locale : n'avions pas envisagé de prolonger notre entraînement du jour !

 

20h00 : Dîner, puis au lit, avec la crainte de finalement rencontrer le mauvais temps le jeudi, car de grosses averses sont prévues. Il est prévu d'aviser en fonction du temps, mais l'idée est de faire du biquotidien et quelques intensités, notamment en vélo de contre-la-montre, notamment pour redonner de la tonicité aux muscles.

 

Jeudi 16 mai

 

 

8h00 : Réveil, petit déjeuner.

 

10h00 : C'est parti pour une sortie en groupe avec le vélo de contre-la-montre. Le but du jeu : travailler le chrono par équipes en deux groupes de six, avec trois runs sur un circuit de douze kilomètres. Pour conclure l'exercice, dernier run à neuf, en partant 1'30 derrière un groupe de trois. L'enjeu, c'est de trouver des automatismes dans cet exercice difficile, de mieux appréhender les virages dans cette configuration, de passer les relais sans à-coups, de réussir à redescendre et reprendre la file en étant le plus éconone énergétiquement. En tout, cent bornes en 2h30, dont 1h30 en simulation chrono. De coup finir bien fatigué ! 

 

Vidéo de l'exercice : pas de vidéo ! La caméra est tombée en cours de route, avant le circuit. Récupérée par la voiture suiveuse, je l'ai pas remise.

 
Le fichier Strava du matin :
 
 

 

13h00 : Repas

 

14h30 : Sortie libre. Nous avons choisi de remonter le Mollard, mais à rythme pas trop élevé, pour un entraînement, en tout, de 1h30. Et encore une fois, pas de pluie ! Une semaine sous le signe de la chance, alors que de l'autre côté de la frontière, l'Italie réserve l'enfer aux coureurs du Giro.

 
Le fichier Strava de l'après-midi :
 
 

 

17h00 : Massage puis conférence de presse

 

20h00 : Dîner. L'hôtelier nous fait goûter sa spécialité de fondue savoyarde... à consommer avec modération !

 

Vendredi 17 mai

 

9h00 : Départ en voiture pour Albertville. Une heure plus tard, nous sommes sur le vélo pour reconnaître le final de la 19e étape du Tour de France, qui arrive au Grand-Bornand. Au menu, assez peu digeste : Col de Tamié, Col de Lepine, Col de la Croix-Fry. Ce sera l'étape qui proposera le plus de dénivelé sur la grande boucle. Ces cols sont moins connus que certains, mais un col facile, ça n'existe pas : la sélection se fera à coup sûr. 100 kilomètres de vélo au total pour cette sortie, puis retour sur Annecy.

 

Le fichier Strava du jour :

 

 
 
14h00 : Direction Chambéry pour rentrer à la maison et passer un week-end réparateur auprès de ma famille. En huit jours, j'ai cumulé 950 kilomètres, 36 heures de selle, 22 000 mètres dénivelé positif ! Un gros bloc de travail nécessaire pour moi en prévision de grandes échéances qui arrivent.
 
Toutes mes sorties du stage :
 
 
 
Merci à Inner Ring pour son relai de ces compte-rendus de stage sur son blog !
 
 

Commentaires  

#13 Obamah46 23-08-2019 12:19
first signs of a stroke
viagra without a doctor prescription
watermelon rind as viagra
http://genericjaja.com viagra without a doctor prescription
affordable health insurance quotes for individuals
#12 Penney 23-01-2019 13:09
I all the time used to read post in news papers but now as I am a user of net thus
from now I am using net for articles or reviews, thanks to web.


Also visit my web page: Wendell: http://athemes.com
#11 Elva 17-09-2015 18:42
There are affiliate marketers on Clickbank making anywhere from hundreds to literalply thousands of dollars per month on the site.
For example: Learn exact answers to effective affiliate
marketing methods by subscriing here. Physical prodducts are those products that
arre in tangible fordm that are shipped to the customer by the merchant.


My blog post - rapidcrushreview.weebly.co m: http://rapidcrushreview.weebly.com/media.html
#10 Lucile 26-07-2015 00:44
Transferring the prevailing balances from existing bank cards onto a new debit card.
Use your charge card to pay your bills and earn rewards like gift cards, airline miles and also statement credits
as.

citi cards for students www.citicards.com login: http://www.deshraag.org/groups/the-secret-of-citicards-secure-sign-in/
#9 menoret 24-05-2013 09:56
salut jéjé.dis donc on dirait que la FDJ aime bien le mollard!!!Je ne suis pas surpris car c'est là qu'avec la petite famille on va skier.Un vrai paradis pour les familles avec les aiguilles d'arves.
Bon courage
#8 Jean-Luc Botto 22-05-2013 13:44
Merci Jérémy pour ces comptes rendus. Je suis désolé de ne pas vous avoir croisé lors de votre sortie du Semnoz. Je suis passé peu de temps après vous. Bon courage pour le Dauphiné en espérant que la pluie cesse. Sportivement
#7 LAMPIN 19-05-2013 21:06
J'adore les videos, Envie d'y être avec vous... pour les descentes bien sûr. Dans l'autre sens, l'envie aussi, mais j'y serai pas longtemps. Bravo
#6 carl 19-05-2013 16:54
8 jours, 22000 D+, 36h, 950 kil = hallucinant.
T'es passé à 2 bornes de chez moi (au pied du col du Frêne)et j'ai même pas pu venir te voir, les boules!!
J'espère que ce boulot de titan payera pour les prochaines courses.
Bonne récup.

Sincèrement, ils sont trop forts tes résumés.
#5 SEYEUX DIDIER 19-05-2013 12:35
Géniale!!!
Cela nous permet de mieux connaitre la vie de la FDJ, et tout ce que demande comme prépa un grand tour, par exemple.
Agréablement surpris également par toute la technologie mis à votre service !!!
Vivement les autres comptes rendus pour les classiques importantes etc....
#4 Alain REVERDI 19-05-2013 10:51
Bonjour Jérémy,
Je viens de lire ton compte-rendu du stage en montagne qui s'est déroulé du 10 au 17/05/2013. Je n'imaginais pas que toi et les autres coursiers aviez parcourus autant de dénivelés. 22 000 mètres... Je comprends pourquoi vous aviez parfois mal aux jambes le soir.
Bon repos en famille.
Alain (ton "caresseur" de jambes durant ce stage).

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

-----